-- TOUTE -- Actualités Communiqués Conseils santé Formation Projets Publications Scientifiques Refugiés
La solidarité en marche
Actualités  |  19 Décembre 2017 11:20  |  152  |  A+ | a-
Depuis quelques mois aujourd’hui, la direction de l’hôpital régional de Bertoua a mis sur pied un train de mesures visant à soutenir les patients indigents internés.
« Sans une bonne alimentation, les médicaments peuvent devenir un poison pour l’organisme. » C’est pour apporter une  réponse à l’indigence manifeste de certains de nos usagers que nous avons pensé mettre sur pied la chaine de solidarité que nous voulons inclusive. A ce sujet, des repas gratuits sont offerts aux patients indigents deux fois par semaine, des habits et autres denrées alimentaire de première nécessité, des vêtements pour les tous petits, du savon, du lait ou des couches jetables pour les nourrissons abandonnés dans les quartiers de la ville par leurs génitrices et qui sont conduits à l’hôpital… tels sont entre autres les appuis accordés gratuitement aux  indigents internés dans notre formation sanitaire. Le souci étant d’aller au-delà des soins curatifs déjà effectifs. La mesure salutaire de la direction de notre formation hospitalière tombe à point nommé. « Nous voulons faire de notre mieux pour faciliter la prise en charge et encadrer nos patients. La prise en charge psychosociale ne se limite pas simplement aux conseils que nous  prodiguons. Il faut aller au-delà. Notre souci c’est de faire de leur séjour à l’hôpital, des moments où les soins médicaux s’accompagnent d’un équilibre psychologique. Le patient a besoin d’être mis en confiance pour faciliter et accélérer le processus de guérison », explique Madame Nguélé Meke, Directeur de l’hôpital régional, qui indique par ailleurs : « nous avons avec le concours des partenaires et d’autres bienfaiteurs, ouvert un compte dans une pharmacie de la place ainsi que dans la pharmacie de l’hôpital régional de Bertoua, où tous ceux qui souhaiteraient soutenir cette action sociale peuvent  déposer leurs contributions ».
Tout est parti d’un constat fait sur certains patients ; Pendant un séjour  dans notre formation sanitaire, certains d’entre eux ont manqué de quoi se nourrir,  d’autres ont été abandonné par leurs familles qui n’arrivaient plus à régler les factures qui s’accumulaient au fil des jours. D’où les nombreux cas d’abandon des malades à l’hôpital.
Pour faire œuvre utile,  l’hôpital régional de Bertoua assure la prise en charge médicale et tend la main aux âmes de bonne volonté pour appuyer cette action.  Pour Madame le Directeur de l’Hôpital régional de Bertoua : « Notre vision de la solidarité est que les souffrances de notre cible soient de moins en moins écrasantes. Le niveau de vie et les revenus de nos patients sont tellement bas au point où l’appui des âmes de bonne volonté et des partenaires est indispensable » C’est ainsi que sans hésiter, la PCC (Presbyterian Church of Cameroon) branche de l’Est, l’Association des filles prestiges de l’Est (AFIPE) se sont manifestés, en apportant notamment du savon, du riz, de l’huile… Les actions des particuliers et autres âmes sensibles sont vivement attendues afin que nous puissions améliorer notre offre en repas en allant de deux à cinq repas par semaine.
Top