-- TOUTE -- Actualités Communiqués Conseils santé Formation Projets Publications Scientifiques Refugiés
JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA
Actualités  |  03 Décembre 2017 3:15  |  145  |  A+ | a-
Dépister le plus grand nombre de patients, tel est l’objectif poursuivi par le Directeur de l’hôpital régional de Bertoua Dr Huguette Nguélé Meke, et son équipe afin de baisser d’avantage la séroprévalence.
Pour cette édition 2017 qui se célèbre ce premier décembre, il est question d’aller plus loin dans la prise en charge psychosociale et le dépistage de nouveaux cas. A ce sujet, le Directeur de l’Hôpital Régional de Bertoua et ses collaborateurs veulent ratisser large pendant ce mois camerounais de lutte contre le VIH-SIDA. La campagne de dépistage gratuit a commencé depuis le 21 novembre dernier. Car : « L’hôpital régional entend toujours rester plus proche de sa cible. Pour le cas précis du VIH, les patients dépistés séropositifs doivent se sentir en sécurité pour ce qui est de leur traitement, et bénéficier du soutien psychosocial » indique Dr Huguette Nguélé Meke.
En ce qui concerne spécifiquement cette journée mondiale de lutte contre le VIH-SIDA, une équipe d’infirmiers a été commise pour se rendre au CES de Ngaïkada où des séances de dépistage gratuit sont organisés. Au-delà de cette activité, il est question également pour notre formation sanitaire, de permettre à ce que tous les cas confirmés séropositifs soient mis dans le circuit de traitement. Pour cela : « Je voudrais inviter tout le monde, mêmes ceux qui pensent être sains à se faire dépister afin de connaître leur statut sérologique ; car tout porteur sain est un potentiel malade, étant donné la complexité de la contamination aujourd’hui. A la jeunesse, nous leur recommandons la fidélité à un partenaire après dépistage, l’abstinence n’est pas pratiquée par bon nombre d’entre eux. » Tout compte fait, la sensibilisation est une activité continue qui ne concerne pas uniquement le personnel médical. Chacun doit soigner son hygiène sexuelle et éviter de tomber dans les travers d’une potentielle infection, et des maladies opportunistes qui sont pour la plupart, la porte d’entrée du VIH-SIDA
Top